London… Bzzz…

Mardi 24 septembre

Après notre balade du matin nous voilà sur la route de la capitale. Nous avons très envie de retrouver cette ville que nous avons visité il y a 6 ans. Nous sommes dans la bonne direction. Un problème se pose tout de même. Nous avons bien profité de Canterbury mais nous n’en partons qu’en début d’après midi. Londres n’est certes pas loin mais quand vous avez levé les voiles à l’heure des matines il faut bien avouer que plus vite on arrive mieux c’est.

Donc sur la route secondaire que nous prenions histoire de profiter un peu nous sommes pris de fatigpanneau travauxue.  Arriver… mot d’ordre qui devient impérieux. Hop ! changement de cap, vite une autoroute. Nous sommes assez vite dans le grand Londres. Mais c’est grand très grand. Il y a plein de travaux.  On se choppe des méga bouchons. Plantés à 200 mètres de Trafalgar Square, nos nerfs sont mis à rude épreuve. Surtout que, fous que nous sommes, ou trop optimistes nous sommes partis le ventre vide espérant manger une fois arrivés…

Et ça dure, ça dure… Bon, on a passé la place, vite vers l’étape suivante. On est nostalgique de Covent Garden, alors c’est par là que nous commencerons. Une voiture, plein de rues mais où pourrons-nous nous garer ? C’est une question à 4£. Après pas mal de tours, nous trouvons un gentil policier qui nous explique tout et nous garde une place le temps d’une visite supplémentaire du pâté de maisons. Nous arrivons enfin sur Covent Garden. Il est plus de trois heures, nous avons faim on est fatigués…

Un joli pub nous fait de l’œil. Nous y entrons et prenons un super repas fait de hamburger et de sandwich. Mais nous n’avons plus aucune covent gardenénergie. Ce qui devait être un grand tour de Londres, National Gallery, Noting Hill, se transforme en une petite balade dans Regent’s Park et le Queen Mary’s garden. Nous commençons enfin à nous poser. Nous ne prenons qu’une seule photo. Tout un symbole : c’est une bouée de sauvetage. Il va bientôt être l’heure d’aller chez une amie de la famille qui nous accueille très gentiment.

La conversation est stimulante, le repas délicieux, l’envie de poursuivre la soirée forte. Mais en voyant nos têtes, nos yeux sur lesquels se lit la fatigue, notre hôte nous libère et nous intime presque l’ordre d’aller nous coucher. Finalement c’est la meilleure des choses à faire. Nous sombrons vite dans le sommeil, 20 heures après que nous ayons quitté notre lit.

london2

Publicités

2 réflexions sur “London… Bzzz…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s