Toujours se fier aux routes secondaires !

Vendredi 27 septembre

La nuit fut bonne, très bonne avec au matin un bain pour Jennifer, un vrai plaisir. Après un petit déjeuner aussi bon que plantureux, nous donnons congé à notre hôte d’un jour qui au matin ne semble pas plus causante que lors de notre arrivée. Étrange étrange ! Bon nous sommes prêts pour une journée un peu plus calme que les précédentes. Nous aurons un peu de temps. Lors de la préparation du voyage nous avons bien étudié le guide du routard. Nous y avons vu quelques endroits un peu plus retirés dignes d’intérêt. Alors c’est parti pour notre première étape Saint David.

stdav32Ce petit port est loin perdu au sud ouest du Pays de Galles. Ce que nous en savons avant de tracer notre chemin vers ce lieu ? Pas grand chose. C’est typique, charmant avec des ruines. En attendant de pouvoir fouler ces lieux chargés d’Histoire, nous devons faire une route longue. Mis part quelques endroits très charmants nous suivons un long ruban de bitume. Cela donne bien le droit de s’arrêter un petit peu.

Sur la carte, une ville attire notre curiosité. Cardigan c’est  si accueillant et tellement British. Alors on fait un petit détour. Bon était-ce une réelle bonne idée. Il y a bien les ruines d’un château mais ceci mis à part pas grand chose si ce n’est un marché couvert tenant plus du bazar que du marché parisien : mercerie, cartes postales kitch, sac d’aspirateur, un vrai foutoir. stdav26Ah ! il y a aussi des gentilles dames qui offrent un café dans l’église de la paroisse.  Autant dire que nous déclinons l’invitation avec politesse.

Plus loin, nous devons bifurquer sur une route secondaire. Nous sommes bientôt arrivés… Une petite place, quelques petites maisons et une petite rue qui descend vers un porche médiéval. La mise en bouche est appétissante. A ce propos, c’est lunch time. Un sandwich, nous sommes parés pour la balade.

stdav11D’abord bien se mettre en cordée, penser aux piolets et autres articles d’alpinisme car c’est au fond d’une vallée encaissée que se trouve le site de l’ancien diocèse. L’ancienne cathédrale jouxte les ruines du palais de l’évêque.  Comment une terre si pauvre a pu donner naissance à tant de grandeur et de richesse ? stdav6Il n’en reste pas moins que les restes de la demeure sont plus qu’impressionnants. stdav15Nous pouvons nous perdre dans les caves, monter par des escaliers menant aux restes de toit. C’est un immense terrain de jeu. Ce qui donne tout son charme au lieu c’est le subtile mélange entre la verdure et la pierre, le mariage parfait dans l’antagonisme complémentaire du minéral et du végétale. Le temps n’existe plus car en regardant le paysage du haut de la colline rien ne distrait l’esprit du voyage dans le temps qu’il s’imagine faire. stdav34Ce n’est pas à proprement parler à couper le souffle mais c’est indéniablement majestueux. Mais le temps file, nous aimerions bien être arrivé tôt pour une fois, d’autant que la petite ville où nous dormirons ce soir semble tout aussi charmante. Il nous reste donc quelques kilomètres de côte à savourer.stdav27

Publicités

2 réflexions sur “Toujours se fier aux routes secondaires !

  1. C’est à ça aussi les voyages : l’aventure ! Et au cours de l’aventure, il y a bien souvent la découverte.
    Je n’envisage jamais un voyage sans cet ingrédient ! Je prévois toujours un peu histoire de ne pas me paumer. Mais je laisse aussi la place à l’imprévu 🙂
    Bon séjour à vous !
    Laure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s