Fallait pas manquer ça

Dimanche 29 septembre

Lorsque nous avons longuement programmé notre périple, nous avions remarqué sur la carte du Pays de Galles, un parc naturel juste au nord de Cardiff. Etant à la recherche de paysages nous avons bien sûr regardé quelques photos de ce parc, les Brecon Becons. Des images de grands espaces vides, succèdent à celle de montagnes. C’est vendu, nous y passerons. Alors que nous pensions arriver par le nord du parc pour redescendre vers Cardiff, la fatigue et le périple depuis Laugharne, nous ont obligé à décaler le voyage dans ces contrées sauvages, d’une journée. Finalement, ce fut une bonne chose car nous avons pu choisir une jolie route pour nous enfoncer vers le nord. Après quelques kilomètres, nous bifurquons vers la droite en direction d’une chute d’eau que nous avons vu sur la carte. Il nous faut y passer. Plus nous avançons et plus nous sommes au milieu de nulle part. D’abords des champs, classiques presque décevants, nous ne nous laissons pas abattre et nous poursuivons. Une forêt prend vite la place de la campagne. Les routes deviennent plus étroites. Celle que nous suivons débute après le passage de ce que nous saurons plus tard être une grille à moutons. Elle descend au fond d’une toute petite vallée. Bien entendu, le chemin pour la cascade est impraticable. Qu’à cela ne tienne nous allons de l’avant. Nous traversons la petite rivière, au milieu d’une tout petit village, enfin presque un hameau. De là, la route commence une lente ascension. De vert ,le paysage tourne doucement au brun teinté brecon14de rouille. Les arbres se clairsèment pour finir par disparaître. Nous voici au sommet de la vallée. Seuls quelques ovins peuplent se coin. Ils sont en liberté. Les grilles que nous avons franchi en roulant dessus, les empêchent d’aller plus loin grâce à leurs larges interstices. C’est étrange… l’humain semble avoir disparu. Bientôt nous sommes en vue du haut d’un col. Un fois sur la crête, un spectacle magnifique s’offre à nous.

brecon12

Un beau point de vue mais aussi et surtout une rude descente. Il n’y a pas de quoi se croiser et le ravin est si proche que nous avons l’impression de basculer dans le vide. Il faut dire que le pourcentage est proprement hallucinant. Cette ligne de crête est une sorte de frontière. Face à nous la vallée redevient verdoyante.  brecon38Des champs se redessinent, quelques hameaux parsèment l’horizon. Nous nous arrêtons pour prendre quelques clichés, histoire de ne pas tout de suite retourner vers la civilisation. Et aussi pour retarder le moment de prendre ce qui ressemble à une piste noire.

brecon20

brecon29Après moult frayeurs pour Jennifer qui était au volant, nous voilà en route pour la capitale des Brecon Becons : Brecon. C’est une petite ville un peu endormie surtout un dimache après-midi. Nous prenons un peu de temps dans un café histoire de nous remettre de nos émotions et de contacter la famille. On est si paumés que nous en avons besoin. Le seul regret que nous avons avant de continuer notre route vers Bath est de ne pas pouvoir rester plus longtemps dans cette région.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s